Le poêle à bois est un appareil de chauffage dont il est essentiel de prendre soin si on veut avoir l’assurance qu’il puisse servir sur le long terme. Pour faire son entretien, il y a des étapes qu’il nous faut effectuer, et on doit les faire aux moments requis pour que le tout soit bien fonctionnel.

Pourquoi faire un entretien du poêle à bois ?

Ce n’est pas un type de dispositif de chauffage qui est comme le radiateur électrique, qui ne requiert pas qu’on procède à la combustion de matériau. En effet, pour le radiateur, l’entretien se limite à une observation de l’état dans lequel se trouvent les circuits électroniques, et un dépoussiérage. Pour le poêle à bois, l’usage du bois en tant que matériau du chauffage vient causer l’apparition de ce qu’on appelle le bistre à la surface du conduit qui permet à la fumée générée de s’échapper.

Le bistre est un élément qui peut être défini comme étant un résidu de la fumée qui s’est progressivement amassé à la surface intérieure de votre conduit d’évacuation de la fumée. Avec le temps, si rien n’est fait pour retirer le bistre en question, il peut gagner en épaisseur, et également faire en sorte de rendre plus difficile au feu d’être initié. Pourtant, c’est quelque chose qu’on peut bel et bien retirer de la surface interne de notre conduit de fumée.

Faire un contrôle annuel

L’appareil de chauffage à bois qu’est le poêle à bois est un appareil qui nécessite qu’on fasse son contrôle par un professionnel au moins une fois dans l’année afin de s’assurer qu’il est encore bien fonctionnel. En effet, comme il consomme de l’énergie, on doit faire en sorte qu’il puisse éviter de trop dépenser, mais aussi qu’il fait bien usage de l’énergie qu’il consomme. La nécessité d’un contrôle annuel peut aussi se rapporter aux risques qu’on pourrait encourir si jamais un tel dispositif venait à ne pas fonctionner convenablement.

Pour un tel contrôle, on doit nécessairement se tourner vers une compagnie professionnelle qui dispose d’une certification indiquant qu’ils sont bien en droit d’effectuer leur métier. Aussi, on doit également se charger de faire faire le ramonage du conduit d’évacuation par un prestataire, et cela doit être fait au moins deux fois dans l’année. Comme la tâche est assez complexe, on ne peut pas s’en charger nous-mêmes.

L’entretien du poêle à bois au quotidien

Pour ce qui est d’un entretien au quotidien de votre poêle à bois, il est surtout question d’éviter que les cendres ne s’amassent trop dans la partie intérieure du poêle. A partir d’un moment, celle-ci peut contribuer à rendre le tout moins performant et optimal. Ainsi, il faut prendre la décision de se défaire de la cendre au moins une fois par semaine, et c’est aussi pour vous une occasion de nettoyer proprement la partie intérieure de votre poêle à bois. En faisant cette simple action, vous pourriez contribuer à accorder quelques années d’utilisation de plus à votre poêle à bois.