Investir dans un poêle à bois ? C’est faire le choix d’un appareil performant, écologique et économique. Bien entendu, il est hors de question de choisir son poêle au hasard ou par simple coup de cœur ! Pour ne pas regretter son achat, il faut tenir compte de certains éléments. La puissance de l’appareil fait partie de ces éléments.

La puissance d’un poêle à bois : les essentiels à savoir en quelques mots

La puissance du poêle figure parmi les principaux critères à considérer lors de l’achat d’un poêle à bois. En effet, de celle-ci dépendra l’efficacité de votre appareil, et donc la quantité de chaleur qu’il va développer. Comme vous l’avez certainement remarqué, les poêles à bûches sont déclinés en différentes puissances désormais. La puissance varie selon le modèle et la marque. Eh oui, pour répondre à tous les besoins, les fabricants offrent un très large choix côté puissance.

Pourquoi devez-vous bien choisir la puissance de votre poêle à bois ?

Il est conseillé de miser pour un poêle à bois avec une puissance parfaitement adaptée à la superficie à chauffer. En effet, d’un côté si la puissance est sous-dimensionnée, donc si l’appareil manque de puissance, il surchauffera et surtout, consommera davantage. En plus de cela, il risque de s’abîmer. D’un autre côté, si votre poêle est trop puissant, donc si sa puissance est surdimensionnée, il fonctionnera au ralenti et s’encrassera plus facilement.

Retenez que votre appareil doit fonctionner à plein régime. Un modèle avec une petite puissance, mais qui fonctionne à plein régime est donc plus intéressant qu’un modèle très puissant, mais qui marche au ralenti.

Comment alors faire le bon choix ?

Comme évoquée précédemment, la puissance du poêle doit être adaptée à la superficie de la pièce à chauffer. Pour ne pas se tromper dans son choix, il convient alors de tenir compte du volume à chauffer. Prenez note qu’à titre indicatif, il faut compter 1 kW pour 10 m² à chauffer.

Le niveau d’isolation de l’habitat doit être pris en compte également. Si votre maison est moyennement isolée, c’est évident, vous aurez besoin d’un poêle plus puissant (là, comptez 1kW pour 10m2). En revanche, dans les maisons très bien isolées, il est possible de revoir à la baisse la puissance nécessaire (0,6 kW de puissance pourra suffire pour 10 m² à chauffer). D’autres critères peuvent également influencer votre choix comme l’altitude et l’ensoleillement de votre région.

Afin d’éviter toute erreur, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel. Selon vos besoins, mais aussi ces paramètres précités, ce dernier saura déterminer de manière exacte la puissance idéale.